Identification Entrée des membres

Club Macintosh de Montreal





Mac OS X Lion

Une critique de Jonathan Grenier publiée le 20 juillet 2011

Score : 4/ 5

Le temps de Lion est finalement arrivé. C'est ce matin vers 8 h 30 que la nouvelle version de Mac OS X sera mise en vente sur l'App Store pour Mac. Pour l'acheter en ligne, vous aurez besoin de « Snow Leopard » sur votre Mac et d'avoir fait toutes les mises à jour.

Aujourd'hui je vous donne mon opinion sur Lion. Dans les prochains jours et les prochaines semaines (ainsi qu'à la mensuelle) nous aurons l'occasion d'y revenir en détail, mais je sais que plusieurs d'entres-vous veulent rapidement savoir si la mise à jour en vaut la peine et si vous devriez la faire dès aujourd'hui.

Requis système

Avant de commencer, sachez que pour installer Lion vous aurez besoin de Mac OS X 10.6.8 sur votre Mac et vous aurez besoin d'un compte sur l'App Store pour Mac. Les Macs compatibles sont ceux équipés d'un processeur intel CORE 2 DUO, Core i3, Core i5, Core i7 ou Xeon. Pour connaître le processeur de votre Mac, cliquez sur le menu pomme en haut à gauche de l'écran puis faites « À propos de ce Mac ».

Aussi recommandé est un minimum de 2 Go de mémoire RAM. Personnellement, je vous recommande 4 Go. Si vous avez besoin de mémoire supplémentaire, « NCIX » est une compagnie canadienne qui en a en vente à bas prix. Pour mon MacBook pro par exemple, un kit de 8Go est vendu environ 80 $.

Mon expérience avec Lion

Vous devez savoir que j'utilise légalement Lion depuis déjà plusieurs mois autant sur mon iMac que sur mon MacBook pro. J'ai eu cette chance puisque je suis un développeur enregistré Apple (je développe des applications iPhone, iPad et OS X pour gagner ma vie). C'est donc avec ce recul que je vous donne mon opinion ce soir. Cette critique est assez longue puisque je discute de certaines des nouveautés. Ma recommandation finale est à la fin.

Installation

L'installation de Lion se fait depuis le Mac App Store. Pour l'acheter, vous aurez donc besoin d'un compte Apple. Vous n'aurez par contre pas besoin d'une carte de crédit: une simple carte iTunes prépayée fait l'affaire. Celles-ci sont vendues partout en province, incluant les pharmacies et les dépanneurs. Toute carte iTunes va faire, peut importe son appellation. Que la carte soit pour la musique, les livres ou les applications n'est pas important. Toutes les cartes fonctionneront.

L'installation est plus simple que jamais, mais comme c'est toujours le cas, il sera important de faire une copie de sauvegarde avant de le faire question d'éviter les risques. Si vous n'utilisez pas Time Machine, des logiciels comme Super Duper! ou Carbon Copy Cloner pourront vous aider à le faire de façon facile.

Lion se rapproche d'iOS

La première chose que vous aller remarquer avec Lion c'est que le système se rapproche énormément de iOS, le système qui fait fonctionner votre iPod touch, votre iPhone et votre iPad. Prenez par exemple LaunchPad, le nouveau menu qui permet de lancer nos applications plus rapidement et plus facilement.

Ce menu fonctionne de la même façon que sur votre iPad. Cliquez sur une icône pendant une seconde ou deux et les icônes commencent à bouger. Un simple glisser-déplacer permet de déplacer une icône. Placer une icône sur une autre pour créer un dossier. OS X nomme même le dossier pour vous avec un nom basé sur le type d'applications que vous y ajoutez. Une icône dans le dock permet d'ouvrir ce menu rapidement, mais vous pouvez aussi l'ouvrir avec une gestuele rapide (5 doigts se rapprochant du milieu sur votre « pavé tactile »). Ce geste est d'ailleurs le même que vous pourrez utiliser sur votre iPad dès cet automne lorsque la version 5.0 du système sera disponible.

J'aime bien cette addition à OS X. Le Finder est parfois intimidant pour plusieurs et l'installation de logiciel sur le Mac est souvent mal comprise par les nouveaux sur la plateforme. Lorsque vous achetez une application sur le « Mac App Store », celle-ci s'ajoute automatiquement à votre LaunchPad. La désinstallation d'un logiciel se fait de la même façon que sur le iPhone : cliquez sur une icône et tenez votre doigt enfoncé puis cliquez sur le petit « X » noirpour l'effacer.

Lion va changer votre façon d'utiliser votre Mac

Même si LaunchPad est intéressant, ce n'est pas le premier changement que vous remarquerez. Celui qui vous frappera le plus est la nouvelle barre de défilement et, par extension, le nouveau système de défilement. Dans la grande majorité des applications, vous ne verrez plus les fameuses barres de défilements bleus bien connus. Vous verrez plutôt des barres de défilement identiques à celles sur le iPad et le iPhone. Celles-ci n'apparaissent qu'au besoin. Ce changement à l'avanage de sauver de l'espace et est intuitif si vous avez déjà utilisé un iPhone.

Ce qui est moins intuitif par contre est le nouveau système de défilement sur un pavé tactile (ou « trackpad »). Par défaut, OS X Lion inverse le défilement vertical. Non, non, vous n'avez pas mal lu. Par défaut, Lion inverse le défilement vertical. C'est donc dire que par défaut, vous devez maintenant défiler vers le haut pour descendre dans le document et défiler vers le bas pour monter. Si vous y pensez bien, c'est exactement le même concept que sur le iPhone et le Pad. C'est par contre un changement qui vous prendra quelques jours avant de vous y habituer. Vous pouvez retourner au fonctionnement traditionnel en visitant la section « Trackpad » ou « Souris » des préférences systèmes.

Ce changement ne fait pas l'unanimité, mais personnellement, je me suis habitué assez rapidement. Ça devient par contre difficile si vous devez utiliser un ordinateur ne fonctionnant pas avec Lion. De passer d'un à l'autre constamment est très difficile. Dans ce cas vous voudrez retourner au défilement traditionnel.

Ne perdez plus rien

Time Machine n'est pas nouveau. C'est un concept qu'Apple a introduit dans Mac OS X il y a plusieurs années déjà. Lion pousse le concept encore plus loin en l'intégrant dans plusieurs applications. TextEdit, la suite iWork et bien d'autres applications pourront intégrer TimeMachine directement. Lorsque l'application le supporte, Lion sauvegarde automatiquement votre document. Mieux encore, il sauvegarde toutes les versions de votre document grâce à TimeMachine. OS X est intelligent et ne coie que la partie de votre document qui a changé afin d'économiser de l'espace disque.

Ce changement est assez fondamental, mais vraiment utilise au jour le jour. TextEdit par exemple sauvegarde votre document même si vous ne l'avez jamais sauvegardé (et donc jamais nommé). Mieux encore, un simple clic sur le nom du fichier dans la barre de titre vous permet de retourner en arrière et de voir les anciennes versions du document.

L'interface pour retourner en arrière vous sera familière si vous avez utilisé Time Machine sous Mac OS X dans le passé. La beauté est que sous Lion, cette interface est dynamique. Lorsque vous naviguez parmi les anciennes versions, vous pouvez copier-coller une section du texte de l'ancienne version dans la nouvelle. C'est donc dire que si vous avez accidentellement effacé un paragraphe de texte il y 5 minutes, vous pouvez aller le reprendre sans devoir recopier le fichier en entier t ainsi perdre vos changements récents.

Vous aurez besoin de TimeMachine pour utiliser cette fonctionnalité, mais c'est un très bel ajout à OS X. Malheureusement, l'intégration n'est pas universelle et chaque application devra le supporter séparément. Ça prendra donc quelques semaines voir quelques mois avant que toutes vos applications favorites le supporte. Pour le moment, Apple à promis l'intégration dans iWork et iLife ainsi que les applications inclues dans OS X.

Ne faites qu'une chose à la fois

Une autre des grosses nouveautés de Lion est le mode plein écran, une autre nouveauté inspirée du iPhone et du iPad. Sur le iPad, on est forcé de faire qu'une chose à la fois puisque le système ne permet pas de rouler plus d'une application à la fois. Le mode plein écran de Lion permet de rouler une application en mode plein écran, c'est à dire dans Dock et sans les barres d'icônes de l'application. Ce nouveau mode peut paraitre anodin, mais il est intéressant pour plusieurs raions.

D'un, une application plein-écran permet d'éviter les distractions. Le bouton pour passer en mode plein écran est situé en haut à droite de chaque fenêtre, où la pastille se trouvait dans les anciennes versions de Mac OS X. Encore une fois, c'est seulement que certaines applications qui le supporte

La raison pour laquelle cette fonctionnalité est utile est que les applications en mode plein écran deviennent en fait un « bureau virtuel » sous Lion. Vous pouvez passer d'un bureau à un autre de la même façon que vous pourrez le faire avec le iPad sous iOS 5, c'est à dire avec un geste de gauche droite ou droite gauche avec quatre doigts. Vous vous demandez peut-être ce qu'est un bureau virtuel .

Les bureaux virtuels, une fonctionnalité apparue dans 10.5 et qui était alors appelé « Spaces » n'a jamais été très populaire sous Mac OS X. Sous Lion, vous créez automatiquement un bureau virtuel lorsque vous passez une application en mode plein écran. En plus de la gestuelle gauche-droite pour passer d'un bureau (et donc, d'une application) à l'autre, vous pouvez aussi le faire en utilisant une autre nouveauté de Lion : « Mission Control ».

Mission Control remplace Exposé. En plus d'y présenter les bureaux virtuels en haut d'écran (incluant Dashboard et votre « vrai bureau »), les fenêtres ouvertes sur votre Mac y sont présentées de façon beaucoup plus lisible que sur les versions précédentes. Dans ce cas c'est surtout l'ajout de l'icône de l'application et le regroupement des fenêtres d'une application qui rend la lecture beaucoup plus facile. L'accès à Mission Control se fait depuis une ic&oirc;ne dans le Dock ou, vous l'aurez deviné, avec une gestuelle. Dans ce cas, c'est avec 3 doigts vers le haut qu'on active cet écran.

Airdrop

Dans le panthéon de fonctionnalités sur un ordinateur qui sont difficiles à utiliser, le partage de fichier en réseau est certainement en haut de liste. « Airdrop » est une nouveauté de Lion qui vous aidera à le faire en rendant la chose très simple ... si vous avez d'autres Mac fonctionnant sous Lion dans votre réseau. C'est n'est malheureusement pas toujours le cas, mais si c'est une situation qui s'applique à vous, vous adorerez Airdrop.

Airdrop se présente sous la forme d'une nouvelle section dans la barre de navigation de gauche dans le Finder. Avec une visite dans cette section OS X vous présente de façon visuelle les gens qui sont présentement sur votre réseau. Alors que le partage par réseau se fait généralement par nom d'ordinateur, Lion simplifie le tout en vous montrant le nom et la photo des gens sur votre réseau. Un simple glisser-déplacer d'un fichier sur une photo vous permet d'envoyer un fichier à quelqu'un. Vote dentinaire recevra une alerte et devra confirmer la réception du fichier.

Airdrop présente par contre plusieurs limitations. En autre, vous ne naviguez pas le disque dur des autres Macs par Airdrop. Ça ne sert qu'à envoyer un fichier. Vous devrez utiliser la navigation de réseau traditionnelle si vous voulez aller plus loin.

Filevault

Vous vous souvenez de Filevault? C'est la fonctionnalité qui vous permet, depuis son introduction dans Tiger, de chiffrer vos données personnelles sur votre Mac à l'aide d'un mot de passe. C'est surtout pratique sur un ordinateur portable puisque le vol ou la perte de celui-ci pourrait être dangeureux.

Filevault sous Lion est une refonte complête du système. C'est maintenant tout le système qui est chiffré et non seulement que votre dossier personnel. Apple promet également une bien meilleure performance.

Mail, iCal et Carnet d'adresses

Impossible de faire une critique de Lion sans parler de ces trois applications essentielles. Ces 3 applications ont beaucoup changé visuellement. Mail a maintenant 3 colonnes et ressemble beaucoup à Mail sur iPad. Ce changement a du sens puisque les Macs ont des écrans beaucoup plus larges que hauts. iCal et Carnet d'adresses ont eux aussi eu droit à un nouveau design et encore une fois, le iPad fût une inspiration directe. iCal supporte maintenant les calendriers Mobile Me, Google et Yahoo.

Correction du texte

Je vous avais promis que Lion s'inspirait beaucoup d'iOS et ce n'est pas terminé. Un autre exemple? Lion peut autocorriger votre texte si vous faites des typos. Ça ne remplacera pas Antidote, mais ça peut être pratique. Pour le moment, Lion semble un peu bizarre avec sa correction. Quand ça fonctionne, ça fonctionne bien, mais Lion ne semble pas toujours corrigé. Encore une fois, certaines applications ne semblent pas supporter cette fonctionnalité. Si vous n'aimez pas, vous pouvez dsactiver cette fonctionnalité en visitant la section « Langue et texte » des préférences systèmes puis en cliquant sur l'onglet Texte.

Rosetta n'est plus

Lion ne supporte plus les applications PowerPC. C'est donc dire que vous devrez dire adieu à certaines applications telles que Quicken 2007, Microsoft Office 2004. Seules les applications conçues pour les Macs Intel fonctionnent sur Lion. Si vous avez des vieilles applications, vous devrez faire la mise à jour. C'est une situation qui est toujours difficile lorsqu'Apple décide d'arrêter de supporter certaines technologies. Dans ce cas-ci, Quicken est probablement l'application qui fera le plu mal puisqu'il n'existe aucune nouvelle version pour la remplacer et que ce logiciel est encore bien populaire.

Certains vieux jeu vont aussi souffrir du départ de Rosetta. C'est le cas entre autres des vieux jeu de Blizzard, incluant Diablo 2, Warcraft 3 et Starcraft 1. World of Warcraft lui va continuer de fonctionner. Les jeux Steam ne seront pas affectés.

Bien d'autres nouveautés

Malgré la longueur de cette critique, tout ça ne représente qu'une partie des nouveautés. Venez vous voir lors de la mensuelle d'août 2011 pour une multitude de trucs et astuces sur Lion.

Alors, qu'est-ce que j'en pense?

Considérant que Lion et une mise à jour vendue que 29$ sur l'App Store et que cette licence est valident pour tous les Macs dans la maison, la mise à jour n'est pas difficile à recommander. Les nouveautés sont intéressantes et bien pensées pour la plupart. C'est vraiment un système que j'aime bien. Beaucoup de petites nouveautés qui sont intéressantes et qui, je pense, améliorent l'expérience sur un Mac.

Ceci étant dit, faire la mise à jour de Mac OS X lors des premières semaines est toujours risquée. Avant de faire la mise à jour, assurez-vous que vos applications vont continuer de fonctionner. Dans les premières semaines, certaines imprimantes, scanneurs et autres périphériques moins connus pourraient aussi ne pas bien fonctionner.

Sur mon MacBook Pro récent, j'ai aussi connnu plusieurs ralentissement avec Lion. Ça pourrait bien sûr n'être que ma machine, mais ça fait partie des risques d'installer un tel logiciel avant la première révision. Si Apple continue la tradition, 10.7.1 pourrait être disponible d'ici quelques semaines et devrait être beaucoup plus stable et plus rapide.