Identification Entrée des membres

Club Macintosh de Montreal Photo par Jonathan Grenier

Forum > Nouvelles

Steve Jobs le philosophe

Bienvenue dans les forums de discussions du Club Macintosh de Montréal. Afin de payer pour nos frais, nous devons restreindre l'accès en écriture aux forums à nos membres payants. Voyez nos forfaits et nos méthodes d'abonnements pour plus d'informations.

Men_avatar_default_full
Rang19
Membre depuis:
février 1995

1380 messages
Publié jeudi, le 06 octobre 2011 à 16:31 par Luca Giroux

En 2005, lors de son célèbre discours à l'Université Stanford Steve Job a parlé de la mort. En voici un extrait.

 

Quand j'avais 17 ans, j'ai lu une citation qui disait quelque chose comme : « Si vous vivez chaque jour comme si c'était le dernier, un jour, vous aurez très certainement raison". Elle m'a marqué, et depuis lors, depuis les 33 dernières années, je me suis regardé dans le miroir chaque matin et je me suis demandé: «Si aujourd'hui était le dernier jour de ma vie, aurais-je envie de faire ce que je suis sur le point de faire aujourd'hui ? ". Et chaque fois la réponse a été «Non» pour trop de jours consécutifs, je savais que j'avais besoin de changer quelque chose.

Se rappeler que je vais mourir bientôt est l'outil le plus important que j'ai jamais rencontré pour m'aider à faire les grands choix dans la vie. Parce que presque tout - toutes les attentes externes, tout orgueil, toute crainte de l'embarras ou l'échec - toutes ces choses perdent leur importance face au visage de la mort, ne laissant que ce qui est vraiment important. Se souvenir que vous allez mourir est la meilleure façon d'éviter le piège de penser que vous avez quelque chose à perdre. Vous êtes déjà nu. Il n'y a aucune raison de ne pas suivre votre coeur.

Personne ne veut mourir. Même les gens qui veulent aller au paradis ne veulent pas mourir pour y arriver. Et pourtant la mort est la destination que nous partageons tous. Personne n'y a jamais échappé. Et c'est comme il se doit, car la mort est très probablement la meilleure invention de la vie. Elle est un agent de changement. Elle efface l'ancien pour faire place au nouveau. Actuellement, le nouveau c'est vous, mais un jour pas si lointain, vous allez devenir progressivement l'ancien et être écartés. Désolé d'être aussi dramatique, mais c'est comme cela.

Votre temps est limité, alors ne perdez pas à vivre la vie de quelqu'un d'autre. Ne laissez pas le bruit des opinions des autres étouffer votre voix intérieure. Et le plus important, ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition.

Tout le reste est secondaire.

 

Le texte du discours de Steve Jobs à Stanford

La vidéo du discours de Steve Jobs à Stanford